Text.

Date de parution : 26 avril 2019

Pour se rapprocher de la montée en N3, une victoire contre Kaysersberg II est indispensable, demain soir.

Au Sélestat Basket Club, la dernière ligne droite pour valider les acquis est engagée. L’équipe fanion masculine reçoit la réserve de Kaysersberg, ce samedi à 20h30. L’enjeu est important pour le SBC qui doit gagner ses deux rencontres à domicile.

Si les haut-Rhinois figurent dans la partie inférieure du classement et ont validé leur maintien et sont sur une dynamique de trois victoires consécutives. Les Sélestadiens devront donc se méfier et pas tomber dans la facilité.

Les féminines se rendent chez le deuxième, Schirrhein, samedi à 18h45. Etant assurées de jouer en Prérégionale la saison prochaine, les protégées de Christophe Rieber joueront sans pression mais avec la volonté de s’imposer et de créer la surprise.

L’équipe II féminine sera à Witternheim, ce soir à 20h30, dans un match difficile.

On suivra avec intérêt la rencontre de la réserve masculine dimanche à 15h30 face à Strasbourg Electricité. Rarement un championnat n’a été aussi indécis à quatre journées de la fin avec sept équipes au même niveau. Chacune peut terminer cinquième ou être reléguée. Les Sélestadiens en font partie. La victoire est donc impérative et, pour cela, il faudra trouver la faille dans la meilleure défense de prérégionale.

Text.

Date de parution : 10 avril 2019

Il faudra donc attendre. La meilleure défense du championnat de Prénationale a encore frappé. Riedisheim, tombeur de Schaeffersheim la semaine dernière, a réussi à en faire de même chez le leader. Dès l’entame, le ton est donné.

L’accès au panier haut-rhinois est difficile. Comme à son habitude, le capitaine Kretz ouvre le compteur du SBC avec un tir primé. Mais c’est bien Riedisheim qui est en tête et qui fait le break dès le premier quart : 10-20 en rentrant 4 tirs à 3 points. Quand les Violets refont une partie de leur retard avant la pause 31-37 tout reste possible.

Au retour des vestiaires, les Violets ne parviennent pas à trouver la solution en attaque. Avec un secteur intérieur diminué et en panne d’adresse, ils subissent la loi de Riedisheim qui enfonce le clou avec un 5-18 dans la troisième période.

Le dernier acte est à l’avantage des Sélestadiens. Mais ils partaient de trop loin pour inverser le résultat (57-39). La fin de saison s’annonce palpitante, les concurrents pour la montée en Nationale 3 se rapprochent dangereusement à quatre journées de la fin (2 à domicile et 2 à l’extérieur).

Si le panier average est favorable contre Schaeffersheim il ne l’est pas contre les les trois autres poursuivants, Guebwiller qui est allé gagner à Schaeffersheim, Saint-Joseph Strasbourg qui accueillera le SBC le 4 mai et, bien sûr, Riedisheim.

A l’inverse des masculins, les féminines ont pris un bon départ face à Souffelweyersheim (12-5, 10e). Elles conservent l’avantage jusqu’à la mi-temps (24-20). Mais l’attaque s’enraille et Souffel prend la tête (27-30, 30e).

La dernière période, très disputée, tourne à l’avantage des Sélestadiennnes qui arrachent la prolongation avant de s’imposer 49-48 au bout du suspense.

Face au deuxième, Furdenheim, la réserve masculine reste aux commandes jusqu’à la fin du troisième quart-temps (68-64) avant de s’effondrer 82-91.

La deux féminines a longtemps fait jeu égal avec son voisin Ebersheim, avant de s’incliner (37-44) dans les dernières minutes.

Text.

Date de parution : 3 avril 2019

Les Sélestadiens ont eu raison de se méfier du derby de l’équipe masculine contre Erstein. Pascal Leburge, le coach du SBC, a dû se passer des services du meneur Schaal, victime d’une entorse à Schaeffersheim et a débuté la rencontre sans son fils Charles (mal de dos) dans le secteur intérieur.

En bon capitaine, Kretz montre la voie, suivi par Chauvin (4-0). Avec une circulation de balle fluide et rapide, de bonnes positions de tirs sont trouvées par Ozalakus et Kretz (14-9, 6e). Le temps mort pris par Erstein ne change rien. Sélestat boucle le premier quart en tête : 22-15.

C’est au tour du coach des Violets de stopper la rencontre après trois paniers dont un primé des Sucriers (22-22, 12e). Rien n’y fait. Un nouveau tir à trois points donne le ton d’une soirée qui s’annonce difficile (22-25). Si Bronner, qui trouve enfin l’ouverture et Drouet remettent les joueurs du centre Alsace en tête (28-27), Erstein, avec Gentner et Sengel, enchaîne les tirs primés (29-35, 17e). Dès son entrée en jeu, Leburgue marque et Ozalakus enchaîne sept poins d’affiliée pour une égalité parfaite à la mi-temps (39-39).

Plus vite en action, les Sélestadiens n’arrivent pas à se détacher face à un adversaire à l’adresse diabolique (57-55). Maurer se démène pour contenir le secteur intérieur en déficit en taille. A quatre minutes de la fin , l’indécision est toujours de mise (68-65). 43 secondes de la fin , un douzième primé des visiteurs crispe encore plus les supporters du SBC : 71-70. Kretz ne tremble pas aux lancers francs (73-70). Durant les six secondes restantes, les Sélestadiens redoutent un tir primé qui ne viendra pas. Le SBC l’emporte après une rude bataille.

Combinée à la défaite de Schaeffersheim à Riedisheim, cette victoire replace les Violets seuls en tête de la Prénationale.

Face à Gries-oberhoffen, les féminines engagent bien la rencontre (17-12). Un peu trop sûres d’elles, elles lâchent la pression défensive et permettent aux visiteuses de prendre la tête 19-21. Le coach Rieber remet de l’ordre dans les rangs. En tête à la pause (33-27) ses filles remportent les deux dernières périodes et le match (68-45).

Partie sur de bonnes bases à Hindisheim (12-15), la réserve masculine a lâché prise défensivement en deuxième période et s’incline 75-57.

Text.

Date de parution : 19 mars 2019

Sélestat enfin seul,

Il n’y a désormais plus qu’une équipe à la première place de la Prénationale, Sélestat, à la veille de son choc avec son dauphin ?

L’équipe fanion masculine du SBC est désormais seule en tête de la Prénationale. Confrontés à Illfurth, les Violets ont pris les commandes dès l’entame (5+-2). Efficaces au tirs, les Haut-Rhinois reprennent les commandes (5-6) avant un passage remarqué d’Ozalakus, auteur de 5 points d’affiliée (12-6,5e). C. Leburgue lui emboîte le pas et le SBC mène 24-12 à la fin du premier quart-temps.

Poursuivant sur leur lancée avec deux nouveaux tirs primés signés Chavin et Ozalakus, Sélestat se détache (32-12, 13e). Les visiteurs ne baissent pas les bras et réduisent légèrement l’écart à la pause : 40-26. Repartant sur les chapeaux de roues avec de belles actions collectives, les Violets prennent une nouvelle fois l’ascendant (64-39, 30e). Illfurth n’est plus en mesure de contester la suprématie du leader qui déroule et l’emporte 84-44.

A la faveur des défaites du coleader Schaeffersheim à Souffelweyersheim et du troisième Saint-Joseph Strasbourg contre Geispolsheim, Pascal Leburgue et sa troupe prennent seul la tête du classement. C’est de bon augure avant le choc de samedi prochain à Schaeffersheim.

L’équipe réserve masculine à hypothéqué ses chances de victoire à l’AU Schiltigheim dans le deuxième quart-temps perdu 21-9. Malgré une belle réaction en deuxième mi-temps, les Sélestadiens n’ont pas pu inverser le score (72-65).

Malgré un premier quart maîtrisé face à Bischoffsheim (12-16), l’équipe II féminine ne parvient pas à inverser la tendance (22-32) à la mi-temps. Repartant sur de meilleures bases , les Sélestadiennes reviennent au contact (36-37) dans le troisième acte. La fin du match est très disputée, les deux équipes se rendant coup sur coup. Finalement le SBC l’emporte de justesse : 50-49.

Text.

Date de parution 15 mars 2019

Ce week-end servira à consolider les positions des équipes du Sélestat BC.

Samedi à 20h30, l’équipe fanion masculine accueille Illfurth. Comme Schirrhein, une semaine plus tôt, les Haut-Rhinois ont besoin de points pour éviter la relégation. Les Sélestadiens ont des statistiques largement favorables et partent de ce fait logiquement favoris. Cette rencontre devra cependant être prise au sérieux pour éviter toute mauvaise surprise.

La réserve masculine qui reste sur trois victoires consécutives se rendra à l’AU Schiltigheim, ce dimanche à 17h30. Ce ne sera pas une rencontre facile, les protégés de Paul Kretz ayant perdu de 16 points au match aller à domicile. Mais depuis, ils se sont ressaisis et peuvent entrevoir la victoire.

En match avancé, l’équipe fanions féminines recevaient ce mercredi le leader invaincu Obernai. Les Sélestadiennes ont décidément du mal à trouver le rythme en début de match.

Comme lors de leur dernière rencontre, elles sont incapables d’arrêter leurs adversaires qui enchaînent les paniers pour mener 5-20 après huit minutes de jeu seulement.

Heureusement que la fin du premier quart-temps est de meilleure facture côté sélestadien : 14-23. Plus présent au rebond et adroit à mi-distance, Obernai refait pourtant un écart à la pause : 22-37. Le SBC ne parvient pas à trouver la solution et l’écart continue à augmenter (34-51) en fin de troisième période.

Après un concours de tirs primés des Violettes qui ne donnent rien (39-55, 34e), les locales augmentent leur agressivité défensive tout en jouant plus rapidement en attaque. Ce changement d’attitude porte rapidement ses fruits. Elles reviennent dans la partie (46-56) alors qu’il ne reste que trois minutes trente secondes à jouer.

Suffisamment pour faire le hold-up. Le leader du championnat Pré-régionale ne panique pas et trouve une nouvelle fois la solution par l’intermédiaire de Terrrien leur meilleure joueuse (25 points). Finalement le SBC s’incline 52-70. Elles peuvent une nouvelle fois regretter leur début totalement manqué.

Ce soir à 20h30, les féminins II recevront Bischoffsheim, une équipe du milieu du classement. En jouant collectivement sans précipiter les tirs, elle peuvent réaliser un bon résultat.

Text.

Date de parution : 13 mars 2019

Le capitaine du SBC Victor Kretz et son équiipe étaient attendus à Schirrhein, un adversaire en mal de points pour sortir de la zone de rélégation. Après un départ équilibré (4-5), les Sélestadiens trouvent l’ouverture avec cinq tirs primés Ozalakus (3), Cassagrande et Schaal : 9-19, 6e.

Un temps mort adverse stoppe l’hémorragie. Schirrhein revient au contact à la fin du premier quart : 20-24. Le SBC force le passage à l’intérieur sans arriver à concrétiser ses attaques (23-26, 13e). Les locaux prennent l’ascendant juste avant la mi-temps : 38-35.

A la reprise, les Violets égalisent (44-44). La rencontre est d’un très bon niveau avec beaucoup d’intensité. Schirrhein reprend les commandes (50-45,26e) avant que le capitaine Kretz ne remette son équipe aux commandes (50-51,28e). Drouet lui emboîte le pas : 53-58 à la fin de la troisième période.

Les protégés de Pascal Leburgue intensifient leur agressivité défensive. Chauvin retrouve ses jambes de 20 ans en marquant 7 points d’affilée : 55-67 (34e). Ce n’est pas encore suffisant car Schirrhein marque un trois points et intercepte le ballon à treize secondes de la fin (74-75). Mais Schaal ne tremble pas aux lancers francs (74-77) permettant aux Sélestadiens de souffler.

A Schweighouse-Ohlungen, les féminines ont hypothéqué leur chance de victoire par une entame catastrophique (19-3). A la mi-temps, l’écart atteint les vingt points (43-23) qui ne seront jamais comblés malgré une bonne réaction des Sélestadiennes : 73-63.

La réserve masculine a réussi à inverser la tendance face à Eckbolsheim. En retard à la mi-temps 30-35, ils se rapprochent au troisième acte (45-47) avant de prendre l’ascendant (63-57).

La « deux » féminine a tenu tête au Val de Villé jusqu’en troisième période (27-31) avant de s’effondrer dans le money time (47-36).

Text.

Date de parution : 8 mars 2019

En danger à Schirrhein

A la vue du classement de la Prénationale, Schirrhein (10e) qui accueille ce dimanche à 17h15 l’équipe masculine, ne semble pas être en mesure d’inquiéter les Sélestadiens Mais cette analyse est trompeuse car l’équipe locale, actuellement dans la zone de relégation, sera très dangereuse et difficile à manier, comme le démontre sa victoire contre Guebwiller.

Les féminines seront à Schweighouse-Ohlungen dimanche 15h15. Après leur belle victoire face au deuxième Furdenheim, elles devront faire preuve d’une grande concentration pour venir à bout de cette équipe qui, elle, partage la 5e place.

La réserve masculine peut poursuivre victorieusement en recevant le dernier Eckbolsheim, samedi à 20h30.

Text.

Date de parution : 6 mars 2019

L’équipe fanion masculine craignait, à juste titre, son adversaire Guebwiller. La crispation des deux équipes est palpable au début de la rencontre. Les nombreux déchets en attaque ne permettent pas au score de p rendre de la hauteur (14-11, 10e)

Sous l’impulsion de leurs intérieurs Drouet et Leburgue, les Sélestadiens creusent l’écart. Schall leur emboîte le pas avec 5 points d’affiliée et Ozalakus, par deux primés, conclut une bonne deuxième période (36-26).

A la reprise, Guebwiller durcit sa défense et empêche l’accès du panier aux Violets. Comme souvent dans ce cas, l’attaque retrouve des couleurs si bien que l’écart fond comme neige au soleil : 45-44. A la fin du troisième acte, rien n’est joué.

Poursuivant dans le même registre, les Haut-Rhinois font craindre le pire en prenant quatre longueurs d’avance. Sans s’affoler, l’équipe de Pascal Leburgue reprend les choses en mains pour revenir et s’imposer 67-62 au grand bonheur de leurs nombreux supporters.

Les féminines signent une très belle victoire avec la cinquième place à la clé grâce à une parfaite maîtrise de la fin du match face à Furdenheim II, le deuxième, battu 60-52. Après une première période équilibrée (14-15), l’expérience des Sélestadiennes leur permet de prendre l’ascendant à la mi-temps (35-28).

Les défenses prenant le pas sur les attaques quelque peu maladroites. Si le score n’évolue guère, il reste en faveur des Sélestadiennes jusqu’à la fin.

A Eschau, la réserve masculine explose son adversaire en première mi-temps (23-45) principalement grâce à Gomes, Basuyau et Schmitt (26 points). Même si Eschau refait surface, les Sélestdiens s’imposent : 58-72.

Les féminines II sont passées tout près d’un exploit chez le deuxième Hindisheim. Elles menaient à la mi-temps (26-28), mais la reprise leur a été fatale (40-34) et elles s’inclinent 50-47.

Text.

Date de parution : 1er mars 2019

Le SBC se méfiera de Guebwiller, qui lui a infligé sa première défaite de la saison.

 

La bête noire de l’équipe de Pascal Leburgue, en l’occurrence Guebwiller, sera l’hôte du Dorlan ce samedi à 20h30. En effet, le jeu proposé par l’équipe haut-rhinoise ne convient pas vraiment aux Sélestadiens. La rencontre aller s’est d’ailleurs soldée par la première défaite du SBC 81-70.

Les visiteurs qui occupent la quatrième place de la Prénationale espèrent également participer à la lute pour la montée en Nationale 3. Ils sont très rapides et dangereux en attaque provoquant de nombreuses fautes. En plus, ils peuvent s’enflammer à longue distance. Les Violets sont prévenus. Ils ont cependant les moyens de contenir cette équipe afin de rester invaincus sur leur parquet.

A 18h30,l’équipe I féminine recevra Furdenheim III où les Sélestadiennes avaient perdu de peu à l’aller (73-66). L’adresse sous le panier sera la clé du match pour le SBC. Après leur victoire au tournoi d’Auxonne, l’équipe de Christophe Rieber n’a rien à perdre. A elle de créer la surprise contre les troisièmes de Prérégionale en s’imposant.

L’équipe réserve masculine qui n’a pas encore validée son maintien en Prérégionale jouera à Eschau samedi à samedi à 20h30. Il y aura la revanche en l’air, le SBC ayant remporté le match aller de 14 points.

La « deux » féminine sera chez le deuxième Hindisheim, dimanche à 14h30, sans grande chance de victoire.

Text.

Date de parution : 8 février 2019

Les deux leaders en Prénationale vont se défier ce lundi à 20h30 à Schaeffersheim pour le compte des 8es de finale de la Coupe du Crédit Mutuel. L’équipe du capitaine Victor Kretz ne sera pas dans les meilleures dispositions Thomas Poisson venant de rejoindre l’infirmerie du SBC. Après l’intérieur Lucas Hirtz, absent pour le reste de la saison, et le meneur Momo Mansour, c’est là un nouveau coup dur pour le coach Pascal Leburgue qui devra aussi composer avec l’absence de Sylvain Maurer pour raison professionnelle. Pour espérer faire déjouer leur adversaire, les Sélestadiens devront avant tout durcir leur défense et éviter que Schaeffersheim ne prenne feu à longue distance. Une bonne adresse extérieure sera également importante afin de compenser le secteur intérieur, Charles Leburgue restant le seul à ce poste. Si les derniers finalistes de l’épreuve espèrent poursuivre l’aventure, l’objectif principal de leur saison reste la montée en Nationale 3.

L’équipe fanion féminine a résisté avec ses moyens aux joueuses de la Nationale 2 du BC Nord Alsace en 1/8e de finale de la coupe du Crédit Mutuel. Si le compteur affichait 34-0 en début de rencontre (pour la différence de niveau), les visiteuses ont vite réduit l’écart en appliquant une défense tout terrain avec des systèmes d’attaque parfaitement exécutés. Après trois minutes les visiteuses étaient sur les talons des locales (34-21). La jonction s’opère à la 14e minute : 44-44. On pouvait s’attendre à un cavalier seul des joueuses de la Nationale 2. Mais ce retour galvanise les Violettes qui font enfin front et enchaînent les égalisations avant de rentrer au vestiaires en tête : 60-59. M. Herzog (64-59) entretient l’espoir à la reprise. Les Sélestadiennes défendent parfaitement, mais manquent trop de lancers (10/29) pour espérer tenir tête à un club du championnat de France qui enchaîne les tirs victorieux à mi-distance et aux lancers francs (26/31) et s’imposer : 77-110.

Text.

Date de parution : 5 février 2019

Le piège était réel.

En se rendant à Geispolsheim, les Sélestadiens s’attendaient à un piège. Leurs craintes ont été confirmées dès l’entame puisque les joueurs du SBC ont bien du mal à trouver le panier. Leurs adversaires en profitent pour enchaîner les paniers primés (4) et virer en tête (22-15) à la fin du premier quart-temps. Resserrant leur défense, les visiteurs arrivent à inverser la tendance. En attaque, la circulation rapide de la balle leur donne de nombreuses ouvertures. Chaque joueur apporte sa contribution et l’écart grandit favorablement à la pause : 35-46. En poursuivant sur les mêmes bases, le SBC fait la course en tête : 49-69 (30e). Le relâchement en fin de rencontre n’a pas de conséquence sur l’issue du match, remporté 75-85.

La victoire en coupe face à une équipe de prénationale a redonné le moral aux Sélestadiennes qui ramènent une belle victoire de Weitbruch (50-67). Après un premier quart-temps de toute beauté (14-28), les Sélestadiennes ne se relâchent pas et maintiennent l’écart à la pause : 26-42. La troisième période a été beaucoup plus compliquée. Enchaînant les maladresses en attaque, elles permettent à Weitbruch de refaire une partie de son retard 43-52. Cette baisse de régime n’est que passagère pour les Sélestadiennes.

Contre Duttlenheim, la réserve masculine a rapidement pris les choses en mains (53-37 à la mi-temps). Toujours en réussite, le SBC reste maître sur son terrain malgré un retour des visiteurs en fin de match (94-89). Cette victoire est importante pour le maintien en PréRégionale. L’équipe II des féminines n’a rien pu faire à Erstein 83-43.

Les cadets région s’imposent sur le fil (75-74) face à Riedisheim, sur le plus petit écart 75-74.

Text.

Date de parution : 1er février 2019

Gare au piège.

L’équipe fanion masculine sera à Geispolsheim samedi 20h pour un match piège. En recevant le leader, chaque équpe veut offrir à ses supporters la victoire et Geispolsheim en a les moyens.

A l’aller, le SBC a longtemps été accroché par cette équipe avant de prendre le meilleur en fin de rencontre. Les joueurs de Pascal Leburgue sont parfaitement conscients de l’enjeu. En maintenant une forte pression défensive et une circulation de balle rapide en attaque pour trouver des ouvertures, les Sélestadiens ont les moyens de s’imposer.

A 19h, les féminines joueront à Weitbruch. Pour éviter toute mauvaise surprise, elles ne devront pas prendre en compte le match aller qu’elles avaient largement dominé (71-39) mais poursuivre leur engagement comme lors de la dernière rencontre de coupe. Le SBC n’ayant qu’une victoire d’avance sur leur adversaire, le match sera certainement très disputé et l’issue incertaine.

La réserve masculine recevra Duttlenheim, dimanche à 15h30 pour un match très important. En effet, les deux équipes sont à égalité de points et le vainqueur s’éloignera un peu de la zone de relégation, sachant qu’après onze matches disputés, huit équipes se tiennent à un point d’écart. Erstein sera la destination des féminines II, loin d’y être favoris, samedi 18h30

Text.

Date de parution : 30 janvier 2019

Deux sur deux pour le SBC

Les deux équipes de Sélestat ont parfaitement passé le cap en coupe du Crédit Mutuel. Les masculins, finalistes de l’épreuve, sans trembler à Schiltigheim, les féminines avec un exploit contre Eckbolsheim.

 

En étant opposée à Eckbolsheim, une équipe de prénationale, l’équipe fanion féminine du SBC avait un challenge difficile à relever. Avec un départ très appliqué, les Sélestadiennes font fructifier leurs 14 points d’avance (pour différence de niveau) en poussant leur avance à 20-2 (3e). la pression défensive de leur adversaire se met alors en place avec une défense de zone imperméable. L’écart se réduit (25-15) à la fin du premier quart-temps. Il continue de se réduire dangereusement (32-25, 15e). Mais, à la faveur d’un « 3+2 » signé M. Sutter, suivi d’un panier primé de C. Dontenville, le SBC reprend de l’air : 41-29 à la mi-temps.

Une reprise énergique, avec une circulation rapide de la balle ne attaque, donne des opportunités bien exploitées par M. Danguel et M. Hertzog : 61-40 à la fin du troisième acte. Eckbolsheim ne lâche rien et remet la pression sur les protégées de Christophe Rieber (69-54). A 4’34 de la fin, rien n’est acquis. Le match se crispe encore après deux paniers primés des visiteuses qui les ramènent à moins de 10 points : 70-61. C’est le moment choisi par M. Schaferova pour faire parler son talent ; ses 7 points libèrent le SBC qui se qualifie brillamment : 81-63. Le retour de l’intérieur L. Schmitt (12 points) a largement contribué à la qualification ainsi que l’apport de Goilard, Dassy, Prud’homme et de la capitaine, S. Rieber.

 

Les masculins se sont rendus à Schiltigheim pour défier une équipe de Prérégionale. Les 14 points d’avance des Schilikois n’ont pas tenu bien longtemps face à des Sélestadiens très motivés qui ont pris les commandes avant même la fin du premier quart-temps (24-27). En poursuivant sur le même rythme, ils l’emportent nettement : 66-103.

Text.

Date de parution : 23 janvier 2019

Sélestat à la moitié du contrat.

En virant en tête à mi-parcours, Sélestat est dans les clous d’une accession en N3.

En terminant première du cycle aller, l’équipe masculine du SBC a rempli la moitié de son contrat pour accéder à la Nationale 3. Elle a évité de tomber dans la facilité contre la lanterne rouge, Gries-Oberhoffen III, lors de la dernière rencontre du cycle aller. Quatre points de Charles Leburgue lancent son équipe. En bon capitaine, Victor Kretz lui emboîte le pas avec une série de 10 points dont deux paniers primés (15-4, 3e). Très concentrés, les Sélestadiens avaient déjà fait l’écart à la fin du premier quart-temps : 26-13. Après un nouveau passage très remarqué de Leburgue (10 points juste entrecoupés par deux primés de Bronner et d’Ozalakus), Sélestat relègue un adversaire beaucoup trop tendre à plus de trente points après une nouvelle série de Thomas Poisson : 62-31 à la mi-temps. La seconde période n’est qu’une formalité : 109-60. Le panier average pourrait avoir son importance en fin de saison en cas d’égalité puisque le SBC partage la tête de la prénationale avec deux équipes (Schaeffersheim et Saint-Joseph). Seule ombre au tableau, l’absence d’un véritable meneur, Mansour et Casagrande étant blessé ainsi que l’intérieur Lucas Hirtz, out pour saison.

Au coude à coude avec Kogenheim jusqu’à la pause (28-32), les Sélestadiennes ont perdu le match dans le troisième quart en étant incapables de trouver le panier. La sanction a été immédiate (35-50) et le suspense terminé pour les locales qui chutent lourdement : 40-66.

Text.

Date de parution : 18 janvier 2019

L’équipe fanion masculine devrait boucler la première partie dela saison avec une victoire au détriment du dernier Gries-Oberhoffen, samedi à 20h30, à Dorlan. Cet adversaire, qui n’a remporté aucune rencontre, ne devrait pas être en mesure de contester le leader actuel. Les Sélestadiens devront tout de même être sérieux et se souvenir de la défaite qu’ils ont subie chez le dernier, la saison dernière.

Auparavant à 18h30, les féminines ont également la possibilité de bien finir la première phase face à Kogenheim-Sermersheim. Elles se méfieront tout de même d’une équipe qui joue son maintien. Rencontre incertaine pour la réserve masculine à Lingolsheim, samedi à 20h30. Avec le même nombre de points, l’avantage ira aux recevants. La « deux » féminine espère un bon résultat ce soir (20h30) contre Schirmeck avant de remettre çà le mercredi (20h30) contre Witternheim, un match décalé.

Text.

Date de parution : 16 janvier 2019

Bonne reprise pour les Sélestadiens qui sont allés gagner à Souffelweyersheim II pour reste en tête de la Prénationale.

 

La reprise de la compétition après un arrêt prolongé est toujours délicate. Les Sélestadiens s’en sortent finalement plutôt bien en s’imposant chez la réserve des Nationale de Souffelweyersheim. Le début de la rencontre de l’équipe masculine a été joué sur un petit rythme avec beaucoup de maladresses de chaque côté (14-15, 10e). S’appuyant sur une bonne défense, les Sélestadiens trouvent davantage l’ouverture en attaque pour virer en tête à la mi-temps : 27-32. La reprise est nettement plus engagée. Les Violets restent aux commandes (47-53) à la fin du troisième acte. Dans le dernier quart, Souffelweyersheim revient sur les talons du SBC qui arrive cependant à conserver un petit avantage (69-72) suffisant pour engranger une victoire importante qui permet au SBC de rester en tête de la Prénationale à égalité de points avec Schaeffersheim et Saint-Joseph Strasbourg.

 

Opposées à Ohnheim (2e) les féminines étaient sur courant alternatif. Au contact dans le premier quart-temps (12-14), elles s’écroulent dans le deuxième. Incapables de trouver le panier aussi bien dans le secteur intérieur qu’aux tirs, elles sont distancées à la mi-temps : 21-41. C’est une autre équipe qui sort des vestiaires. Très engagées, les Sélestadiennes font douter leur adversaire et, contre toute attente, elles reviennent au score : 41-46 (30e). Trois pertes de balles au début du dernier quart relancent Ohnheim qui reprend alors 10 points d’avance pour s’imposer 40-63.

 

La réserve masculine s’impose avec la manière face à Schaeffersheim : 71-58.

Text.

Date de parution : 13 novembre 2018

SELESTAT S’OFFRE LE LEADER

 

Le match au sommet a tenu ses promesses puisqu’il a fallu les prolongations pour que le SBC l’emporte et rejoigne Schaeffersheim en tête de la Prénationale.

 

Le choc entre le SBC etle leader invaincu de la Prénationale, Schaeffersheim a tenu ses promesses. Il a surtout donné lieu à une fin de match pleine d’incertitude et de suspense. Qui a d’autant plus séduit les supporteurs Sélestadiens que leur équipe s’est imposée après prolongation face au leader invaincu Schareffersheim : 93-86. Le SBC rejoint ainsi son adversaire en tête de la Prénationale en tête de la Prénationale en compagnie de Saint-Joseph Strasbourg dans un championnat particulièrement indécis, les six premières équipes se tenant en un point après cinq journées.

Le secteur intérieur avec Lucas Hirtz et Charles Leburgue est le premier en action (4-0). Les visiteurs égalisent. Un tir primé du capitaine Victor Kretz, suivi d’un 2+1 de Romain Schall, redonnent l’avantage aux Sélestadiens (12-6, 3e). Schaeffersheim réplique avec un 0-9 qui oblige le coach Pascal Leburgue à prendre un temps mort (12-15, 5e). Option gagnante. Grace à une défense plus agressive, les locaux virent en tête à la fin du premier quart-temps : 24-21.

Après un nouveau primé de Ihlan Ozalakus, le SBC creuse l’écart (31-21, 12e). L’avance des violets culmine à +14 (35-21), 15e). Mais l’écart se réduit jusqu’à la pause (44-35).

Si la reprise est timide, le match s’emballe. On atteint l’écart maximum (52-36) à la 27e sur deux tirs à longue distance de Ludovic Chauvin et de Victor Kretz. L’élimination de Lucas Hirtz suivie de celle de Schall complique les affaires du coach Leburgue. Schaeffersheim, n’est pas leader pour rien, et réagit : 64-54 (30e). Les visiteurs recollent : 66-62 (33e). Ozalakus calme leur ardeur et enflamme le Dorlan avec deux tirs primés : 76-64 (36e). Les visiteurs répondent de la même façon et se rapprochent dangereusement à 54 secondes de la fin (78-74), puis 80-77 après un lancer franc à 15 secondes de la fin.

Charles Leburgue a la victoire au bout des mains mais manque de très peu le cercle. Schaeffersheim récupère le ballon et sur un tir inespéré parvient à égaliser au buzzer (80-80) pour arracher la prolongation.

Les violets ne sont pas abattus et reprennent le commandement (88-84). Si rien n’est joué à 12 secondes du terme (990-87), la victoire sourit aux Violets au bout du suspense (93-86).

 

Handicapée par des blessures, l’équipe une féminine a eu du mal à trouver l’ouverture face à Eckbolsheim (7-10, 10e). Elle reprend l’avantage avant la pause 20-16. Si le troisième acte est très mal négocié (27-36), les Sélestadiennes peuvent encore croire en la victoire, mais les manquements sous le panier leur sont fatals : 42-49.

 

La réserve masculine s’incline sans démériter chez le leader Weitbruch (89-75).

Text.

Date de parution : 9 novembre 2018

SOMMET EN HAUT ALTITUDE

 

Duel prometteur, samedi au gymnase Dorlan à Sélestat, entre deux formations en pointe de la pré-nationale qui peut permettre au SBC de se hisser à la hauteur du leader Schaeffersheim.

C’est l’affiche tant attendue par les amateurs de basket de Sélestat. Un premier test pour les Violets. En recevant le leader invaincu Schaeffersheim (qui évoluait encore en Nationale 3, il y a quelques mois) ce samedi à 20h30, les Violets peuvent reprendre la tête du classement. Pour cela il faudra contenir la meilleure attaque de la Prénationale avec 90 points marqués en moyenne (87 pour le SBC). En défense, ce sont les Sélestadiens qui affichent des statistiques supérieures (69,points encaissés contre 74).

Dans une rencontre qui s’annonce indécise, l’appui du public sera un atout important. Le Dorlan risque, une nouvelle fois, d’être trop petit pour ce sommet.

A 18h30, les féminines recevront Eckbolsheim. Les deux équipes étant classées au milieu du tableau, une victoire permettrait aux Sélestadiennes de rester au contact de la tête.

Également en Prérégionale, les masculins II iront défier le leader Weitbruch. Une victoire constituerait un exploit. Ce n’est pas impossible.

Match serré à prévoir également pour la « trois » masculine toujours invaincue qui rend visite à son dauphin Ebersheim, samedi (20h). Au même moment,la « quatre » espère renouer avec la victoire à Witternheim.

Text.

Date de parution : 07 novembre 2018

L’équipe fanion masculine du Sélestat BC n’a pas fait de détails à Illfurth. (54-101)

Est-cela frustration de n’avoir pu jouer qu’un seul match au mois d’octobre qui a décuplé la hargne des Sélestadiens. Toujours est-il que l’entame du match fut parfaite. Le meneur Mansour enchaîne cinq points et lance idéalement l’équipe. Après trois minutes, le coach d’Illfurth est déjà obligé de prendre un temps mort pour arrêter l’euphorie Sélestadienne.

Mais rien ni fait. L’équipe de pascal Leburgue règne en maître et signe un 14-37 à la fin du premier quart-temps. La deuxième période confirme la domination des Bas-Rhinois qui rentrent au vestiaire avec le double de points de leur adversaire : 30-62.

Toujours parfaitement en place en défense, le SBC poursuit sa domination (43-84, 30e). La fin du match n’est qu’une formalité. Les Sélestadiens savourent leur reprise de la compétition gagnante, de bon augure avant le choc de la prochaine journée à domicile face au leader invaincu, Schaeffersheim.

Text.

date de parution : 10 octobre 2018

L’équipe fanion masculine étant au repos, l’attention s’est tournée vers les équipes de prérégionale. Face à Schweighouse-Ohlungen, les féminines sont parfaitement mises sur orbite par les intérieures Sabine Rieber et Laetitia Schmitt (12-3, 5e). Une réussite aux tirs primés (4 en première période) place le SBC en tête (25-18, 10e). Les Sélestadiennes maintiennent cet écart à la mi-temps (35-28). Un excellent passage de Marianne Dassy permet au SBC de prendre le large (49-32, 27e). La tension refait surface lorsque les visiteuses reviennent à 7 longueurs (49-42, 33e) mais les locales ne paniquent pas et concluent en beauté : 68-50.

Les masculins II s’imposent à Eckbolsheim (58-72). Il y a du mieux pour les féminines II même si elles échouent d’un rien (66-68) après prolongation à Villé.

Text.

date de parution : 05 octobre 2018

Confirmer et se relancer, tel sera le mot d’ordre du SBC. Si l’équipe fanion masculine ne sera pas sur les parquets, les féminines doivent se relancer contre Schweighouse-Ohlungen, samedi à 20h30. Cet adversaire reste sur deux défaites notamment face à Kogenheim que les Sélestadiennes avaient battu facilement lors de la 1ère journée. Elles devront cependant éviter tout excès de confiance.

Au même moment la « deux » masculine sera à Eckbolsheim pour confirmer sa dernière victoire. Un pari difficile car l’équipe locale part favorite sur son terrain.

Les féminines II seront au Dorlan ce soir à 20h30 face au Val de Villé. Un résultat positif ne pourra être envisagé qu’avec une augmentation conséquente de l’attaque (seulement 30 points en moyenne actuellement).

Les masculins III espèrent enchaîner avec une victoire à Bischoffsheim(di. 17H30).

La « quatre » est condamnée à l’exploit chez le co-leader Bindernheim, samedi à 18h30.

Text.

date de parution : 03 octobre 2018

Deux défaites pour Sélestat.

En déplacement à Guebwiller, les masculins font une bonne entame et mènent 17-20 (10e) grâce à leur capitaine Victor Kretz (6pts) et l’intérieur Lucas Hirtz (8pts). Augmentant leur agressivité, les locaux posent plus de problèmes aux Sélestadiens qui ont du mal à trouver la faille. A la mi-temps, le score est serré : 37-35. La reprise est à l’avantage du SBC : 39-42 (22e) ; La rencontre devient de plus en plus tendue. Une faute antisportive plutôt sévère à l’encontre de V. Kretz permet aux Guebwillerois d’égaliser : 42-42. Les débats sont vifs. En attaque, les locaux cherchent systématiquement les fautes pour obtenir des lancers francs qu’ils convertissent. A la fin du 3e acte, aucune équipe n’a fait la différence : 52-52. Après quelques attaques infructueuses des visiteurs, les Haut-Rhinois font un écart : 60-54. La tâche des Violets se complique encore après l’élimination des intérieurs Leburgue et Hirtz. Le SBC s’incline face à une équipe très agressive et très adroite.

Les féminines sont bien entrées dans le match à Furdenheim avec une Laetitia Schmitt euphorique (13 points dans le premier quart-temps : 11-18). Furdenheim inverse le score à la mi-temps : 30-28. Les Sélestadiennes ne lâchent rien et refont un petit écart 40-44. La fin est très disputée. Le SBC possède quatre points d’avance (54-58) à une minute de la fin . Mais deux ballons mal exploités permettent aux locaux d’égaliser avant de s’imposer en prolongation : 73-66

Please reload