Text.

Date de parution : 26 avril 2019

Pour se rapprocher de la montée en N3, une victoire contre Kaysersberg II est indispensable, demain soir.

Au Sélestat Basket Club, la dernière ligne droite pour valider les acquis est engagée. L’équipe fanion masculine reçoit la réserve de Kaysersberg, ce samedi à 20h30. L’enjeu est important pour le SBC qui doit gagner ses deux rencontres à domicile.

Si les haut-Rhinois figurent dans la partie inférieure du classement et ont validé leur maintien et sont sur une dynamique de trois victoires consécutives. Les Sélestadiens devront donc se méfier et pas tomber dans la facilité.

Les féminines se rendent chez le deuxième, Schirrhein, samedi à 18h45. Etant assurées de jouer en Prérégionale la saison prochaine, les protégées de Christophe Rieber joueront sans pression mais avec la volonté de s’imposer et de créer la surprise.

L’équipe II féminine sera à Witternheim, ce soir à 20h30, dans un match difficile.

On suivra avec intérêt la rencontre de la réserve masculine dimanche à 15h30 face à Strasbourg Electricité. Rarement un championnat n’a été aussi indécis à quatre journées de la fin avec sept équipes au même niveau. Chacune peut terminer cinquième ou être reléguée. Les Sélestadiens en font partie. La victoire est donc impérative et, pour cela, il faudra trouver la faille dans la meilleure défense de prérégionale.

Text.

Date de parution : 10 avril 2019

Il faudra donc attendre. La meilleure défense du championnat de Prénationale a encore frappé. Riedisheim, tombeur de Schaeffersheim la semaine dernière, a réussi à en faire de même chez le leader. Dès l’entame, le ton est donné.

L’accès au panier haut-rhinois est difficile. Comme à son habitude, le capitaine Kretz ouvre le compteur du SBC avec un tir primé. Mais c’est bien Riedisheim qui est en tête et qui fait le break dès le premier quart : 10-20 en rentrant 4 tirs à 3 points. Quand les Violets refont une partie de leur retard avant la pause 31-37 tout reste possible.

Au retour des vestiaires, les Violets ne parviennent pas à trouver la solution en attaque. Avec un secteur intérieur diminué et en panne d’adresse, ils subissent la loi de Riedisheim qui enfonce le clou avec un 5-18 dans la troisième période.

Le dernier acte est à l’avantage des Sélestadiens. Mais ils partaient de trop loin pour inverser le résultat (57-39). La fin de saison s’annonce palpitante, les concurrents pour la montée en Nationale 3 se rapprochent dangereusement à quatre journées de la fin (2 à domicile et 2 à l’extérieur).

Si le panier average est favorable contre Schaeffersheim il ne l’est pas contre les les trois autres poursuivants, Guebwiller qui est allé gagner à Schaeffersheim, Saint-Joseph Strasbourg qui accueillera le SBC le 4 mai et, bien sûr, Riedisheim.

A l’inverse des masculins, les féminines ont pris un bon départ face à Souffelweyersheim (12-5, 10e). Elles conservent l’avantage jusqu’à la mi-temps (24-20). Mais l’attaque s’enraille et Souffel prend la tête (27-30, 30e).

La dernière période, très disputée, tourne à l’avantage des Sélestadiennnes qui arrachent la prolongation avant de s’imposer 49-48 au bout du suspense.

Face au deuxième, Furdenheim, la réserve masculine reste aux commandes jusqu’à la fin du troisième quart-temps (68-64) avant de s’effondrer 82-91.

La deux féminines a longtemps fait jeu égal avec son voisin Ebersheim, avant de s’incliner (37-44) dans les dernières minutes.

Please reload